logo

Knowledge Is Power

 
 

- Reinit des nouveaux posts -

- Recherche -

Messages Privés - Derniers posts
S'enregistrer - Login - Liste des membres
Vous logger : Login Pass

Défouloir >> Zongo l'éléphant et zao l'oiseau. Newtopic | Reply
poster txt
Amista
Inscrit le 15-11-2005
Avatar
Posté le 21-07-2007 04:21

P'tit compte affricain entendu sur une fréquence radio, france exter.

Zongo l'éléphant ayant trait soif s'approche d'une source où l'eau qui en déocule est très clair. Il baisse la tête, déroule sa trompe, et là, son oeil droit sort de sa cavité et tombe dans l'eau. Paniqué, Zongo plonge sa trompe dans l'eau, tout en avançant, à la recherche de son oeil. Il met les deux pattes avant dans l'eau de la source. La vase accumulé au fond remonte et rend l'eau trouble. Le fond n'est plus visible.
Zao l'oiseau, perché sur l'arbre, observe la scène depuis le début. Il dit alors :

"
- Zongo, je te conseille de...

- COMMENT !!! TU ME CONSEILLES ?!! TOI, ZAO L'OISEAU !
"

Fou de rage, zongo fonce la tête la première sur l'arbe où est perché zao l'oieau. Il rentre dedans jusqu'à ce que l'arbre s'écroule.
Zao l'oieau était déjà sur un autre arbre, perché.
Zongo l'éléphant cours alors sur cet arbre et lui rentre dedans jusqu'à ce que celui-ci tombe aussi.
Zao change d'arbre. Zongo l'éléphant, tellement énervé, ne pense pas qu'il ne peut rien contre zao l'oieau, planant dans le ciel, lui à terre. Il éclate donc arbre après arbre.
Au bout d'un moment, alors qu'il avait détruit une partie de la fôret, Zongo l'éléphant s'écroule à terre, mort de fatigue. Zao l'oieau vient alors se poser près de son oreille et lui calmement :
"
- Zongo, je voulais juste te conseiller de ne pas te mettre en colère pour ne pas faire remonter la vase, afin que tu vois ton oeil et que tu puises le récupérer sans l'écraser avec tes pattes.
"

Zao l'oiseau a bien raison, la colère est bien mauvaise conseillère.

Un homme a dit un jour :
"Si quelqu'un vient à toi avec les bras chargés de feu, va à lui les bras chargés d'eau."




_________________________
Tel un chien qui hurle à la mort, j'hurle à la tendresse.
profil | Website | edit | quote
Zamer
Inscrit le 11-01-2002
Posté le 21-07-2007 12:33

"Un peu" dans la même veine, voici ce texte :
Quote:
César le serpent éclaireur pilleux me montre la voie qui mène à sa conception du tirage de gorge puisque celui-ci s'en est fait un expert.
En allant plus loin, d'un mouvement ample, il me montre une tige qui semble érigée en symbole. Mais quel symbole ! Si jamais ce mystère était percé, sa fureur révélée par ses signes pointus en direction de ses doigts depuis ses doigts m'aurait permis de longer les flammes dansantes, qui pourtant quand on les fixe paraissent immobiles.
Il me montra alors quelque chose qui semblait le représenter au sein du berceau, le plus prêt du sol. Tout à coup, le thon, du fond de sa gorge changea ; il semblait muer, comme si celui-ci par les lourds rouages perdus du temps se sentait obligé d'évoluer dans cette forme, si molle et si ronde. Ses contours s'effaçaient.
Il écarta alors ses écailles, elles semblaient transparentes ; des écailles transparentes... quel comble pour un sous-marin ! Distorsion humaine qui se trouve en toutes choses, un exécutant.
Je couche les idées qui gravitent sur les filets que comporte l'armature du support ; elles sont pêchées au vol avec les mailles tissées sur la feuille et rendues pérennes avec l'outil de l'encre. La chèvre ambiguë a vu le son qu'elle produisit telle une demande chevronnée de par les marches se faire manger et absorber sa puissance par les antennes des fourmis-soldats. Pendant ce temps, la poule tel le pic vert picorait sur un plan noirâtre qui lui faisait face. Le tamanoir voyant la scène, tenta une approche par son charme et son charisme.
Cela se traduisit par des postillons qui noyèrent les malheureuses fourmis. Se rendant compte du méfait et craignant la furie de la poule, il camoufla le génocide par omission en insérant sa queue dans un trou du sol, formé par l'autruche du coin. Ceci eût pour effet d'emballer sa machine interne et bientôt, c'était un siphon qui se formait entre les parois de sa trompe, des points noirs recroquevillés y virevoltant ; le meurtre avait fait place à la glace.
Et oui se dit-il ; quand tu pars dans une direction, si tu t'arrêtes en chemin c'est comme si tu prenais une direction autre, comme si tu prenais la direction dirigée vers le bas. En résumé, tu t'enlises et pire que ça, tu suffoques de ta propre insuffisance au combat.

Mon ventre aspire mon cerveau.



Autant vous dire que l'auteur ne s'assume pas
profil | Website | MSN | edit | quote
ganza
Inscrit le 10-02-2007
Avatar
Posté le 21-07-2007 12:44

Quote:

Le 21-07-2007 12:33, Zamer a écrit :
___________________________________________________
"Un peu" dans la même veine, voici ce texte :
Quote:
César le serpent éclaireur pilleux me montre la voie qui mène à sa conception du tirage de gorge puisque celui-ci s'en est fait un expert.
En allant plus loin, d'un mouvement ample, il me montre une tige qui semble érigée en symbole. Mais quel symbole ! Si jamais ce mystère était percé, sa fureur révélée par ses signes pointus en direction de ses doigts depuis ses doigts m'aurait permis de longer les flammes dansantes, qui pourtant quand on les fixe paraissent immobiles.
Il me montra alors quelque chose qui semblait le représenter au sein du berceau, le plus prêt du sol. Tout à coup, le thon, du fond de sa gorge changea ; il semblait muer, comme si celui-ci par les lourds rouages perdus du temps se sentait obligé d'évoluer dans cette forme, si molle et si ronde. Ses contours s'effaçaient.
Il écarta alors ses écailles, elles semblaient transparentes ; des écailles transparentes... quel comble pour un sous-marin ! Distorsion humaine qui se trouve en toutes choses, un exécutant.
Je couche les idées qui gravitent sur les filets que comporte l'armature du support ; elles sont pêchées au vol avec les mailles tissées sur la feuille et rendues pérennes avec l'outil de l'encre. La chèvre ambiguë a vu le son qu'elle produisit telle une demande chevronnée de par les marches se faire manger et absorber sa puissance par les antennes des fourmis-soldats. Pendant ce temps, la poule tel le pic vert picorait sur un plan noirâtre qui lui faisait face. Le tamanoir voyant la scène, tenta une approche par son charme et son charisme.
Cela se traduisit par des postillons qui noyèrent les malheureuses fourmis. Se rendant compte du méfait et craignant la furie de la poule, il camoufla le génocide par omission en insérant sa queue dans un trou du sol, formé par l'autruche du coin. Ceci eût pour effet d'emballer sa machine interne et bientôt, c'était un siphon qui se formait entre les parois de sa trompe, des points noirs recroquevillés y virevoltant ; le meurtre avait fait place à la glace.
Et oui se dit-il ; quand tu pars dans une direction, si tu t'arrêtes en chemin c'est comme si tu prenais une direction autre, comme si tu prenais la direction dirigée vers le bas. En résumé, tu t'enlises et pire que ça, tu suffoques de ta propre insuffisance au combat.

Mon ventre aspire mon cerveau.



Autant vous dire que l'auteur ne s'assume pas



oui oui oui, et vous me mettrez 100g de ces petit champignons mexicains qui me semblent particulièrement efficaces !!!
_________________________
“Time you enjoy wasting, was not wasted at all.” - John Lennon
profil | edit | quote
Newtopic | Reply

Online : AndrewDup, Edwardfueno, Jaredfluix, Josephkelay, Michaelsoync, MichaelTruck, nmnweisa et 97 Guests


Retour Index NewFFR Repository : http://taz.newffr.com
Cagades à Stick : http://alcane.newffr.com
Forum HTML et Archive -> ici
ForumFR Sql/Xml (2006/04) (SF pas à jour du tout...) - Alive since 2001 Newffr.com
Pour toute plainte ou problème -> Contacter Borax, Hyatus, Tweakie ou Stick par message privé (ou Gueulez sur le forum :) )
Retour haut de page